ARTICLES DE PRESSE POUR LA RANDO

ARTICLE DE MARTIN WATTS

LIEN SUR L'ARTICLE

ARTICLE DE MARTIN WATTS

Sur la route de Jean Stablinski - NORD ECLAIR - Publié le jeudi 28 mai 2009

L'association des " Amis de Jean Stablinski ", présidée par l'ancien directeur du Tour de France, Jean-Marie Leblanc, organise ce dimanche la première randonnée souvenir en hommage à ce très grand champion cycliste.
________________________________________
CHRISTIAN PALKA > Correspondant
Quelle riche idée, que celle d'avoir tracé un parcours sur les routes d'entraînement de l'ex champion du monde professionnel sur route Jean Stablinski. " Le père Stab' ", comme on l'appelait affectueusement dans le peloton, était particulièrement exigeant avec lui-même. Ses entraînements étaient pensés, organisés, et ses parcours variés. Jean Stablinski disait souvent : " Pour qu'un entraînement soit efficace, il faut qu'il soit ludique " .
En 1962, lorsqu'il devint champion du monde, le Franco-Polonais avait fait plusieurs sorties de 300 kilomètres, derrière le derny de Maurice Champion. Il affectionnait particulièrement l'Avesnois, mais il n'hésitait pas à durcir naturellement les séances en allant rouler dans l'Audomarois et le Boulonnais. Il était malin, le quadruple champion de France. Malin n'est d'ailleurs pas le mot qui convient, intelligent apparaissant comme plus approprié.
La malice de Stablinski
Dans le livre " Les secrets du sorcier " écrit par René Deruyk et Jean-Yves Herbeuval, Joseph Groussard, l'ancien coureur de chez Pelforth-Sauvage-Lejeune raconte comment il a été manipulé dans le final du championnat de France sur route, à Revel en 1962. " Jamais je n'ai vu un coureur maîtriser son art à un tel degré " déclara le Fougerais. Jean Stablinski avait des capacités d'analyse et d'anticipation absolument diaboliques. Il savait mieux que quiconque détecter le talent caché de ses futurs adversaires. Quand les jeunes espoirs de la région, qui s'entraînaient avec lui, s'étonnaient du peu de kilomètres parcourus, Jean Stablinski répondait : " Il ne faut pas trop rouler, il faut récupérer entre les courses. Soixante kilomètres par jours suffisent ". Ce qu'il ne disait pas, c'est qu'il s'était levé à six heures, avait fait une centaine de kilomètres, était rentré se changer avant d'aller au rendez-vous de dix heures.
Bien après sa carrière, quand on voulait en savoir plus sur ces histoires, Jean Stablinski levait les bras au ciel " Où allez-vous chercher tout ça ? " disait-il d'un air malicieux. On l'adorait Jean Stablinki. Son humilité et sa sagesse étaient si touchantes qu'on en oubliait quel champion il avait été. Sans doute un des tout meilleurs de toute l'histoire du cyclisme français, mais aussi international.
Durant les dernières années de sa vie il aimait rouler seul. Parfois, son copain Henri Richez l'accompagnait. Ce qu'il adorait, c'était d'entendre et de voir détaler des fossés les poules d'eau, les lièvres et toutes sortes d'animaux. " En vieillissant, je suis devenu un contemplatif. Je m'arrête et je regarde ". Il m'avait fait cette confidence quelque temps avant sa mort, alors que je l'interrogeais sur les routes pavées de Paris-Roubaix.
Dimanche, c'est de ce vélo-là qu'il sera question. Cet hommage se fera sur les routes qu'il a fréquentées depuis sa plus tendre enfance et jusqu'à la fin de sa vie. Vous saviez bien, Monsieur Stablinski, qu'on n'allait pas vous oublier... Dimanche, le rendez-vous est fixé au site minier de Wallers-Arenberg. Parcours de 40, 75 et 155 km sur route. De 15, 35 et 55 km à VTT. Contact : 06.72.41.83.11. Inscriptions sur internet : http://www.jeanstablinski.info
NORD ECLAIR - Publié le jeudi 28 mai 2009 à 06h00

Dimanche : la randonnée des Amis de Jean Stablinski, avec la tranchée dans son final !

Samedi 30.05.2009, 04:47 - La Voix du Nord
Famille, "Amis" et Cyclos amandinois unis dans ce "devoir de mémoire".
| CYCLO |
Ce dimanche, au départ du site minier d'Arenberg, aura lieu la randonnée - pour tous - imaginée par les Amis de Jean Stablinski pour cultiver le souvenir de notre ancien champion, disparu le 22 juillet 2007.
Déjà associé à la mémoire de Jean Stablinski par la tranchée dont il avait été le découvreur et par une stèle réalisée à l'entrée de celle-ci par le sculpteur Michel Karpowicz, le " village " d'Arenberg va l'être désormais à travers une manifestation : une randonnée pour tous, qui ressemble tout à fait à ce que fut Jean Stablinski, champion jouissant d'une popularité qu'il cultivait naturellement, un Jean Stablinski qui appartenait à toutes les " familles " du cyclisme. Cyclo il était en effet devenu, vététiste aussi : c'est d'ailleurs sur son vélo tout terrain qu'il allait encore " découvrir " bien plus tard, au hasard de ses sorties aux confins du Valenciennois, de l'Avesnois et du Cambrésis, le hameau de Buat, qui a pris place à son tour sur l'itinéraire de Paris-Roubaix.
La randonnée de demain va ainsi faire référence aux genres chers à Jean Stablinski (route et VTT, donc), ainsi qu'aux lieux qui ont jalonné sa vie, qu'un calicot viendra rappeler aux participants : par ordre d'entrée en scène, Aulnoy où il vécut, Troisvilles, dont le pavé porte son nom, Thun-Saint-Amand où il est né - on passera aussi devant la salle Jean-Stablinski à Mortagne-du-Nord -, et bien sûr la tranchée, qui donnera sa magie au final. Des lieux qu'on retrouvera sur les 70 km, le pavé de Troisvilles en moins. Clin d'oeil à Jean-Marie Leblanc, président des " Amis ", la randonnée, en sortant de la forêt de Mormal chère aux deux hommes, traversera Fontaine-au-Bois.
Cette randonnée a vocation à se pérenniser. D'ailleurs, les lampes de mineur, tout un symbole là encore, récompensant en cyclo comme en VTT le club comptant le plus de représentants, devront être gagnées trois fois de suite pour être acquises. Et elle s'est déjà fait connaître au-delà de nos frontières : deux Écossais et un Luxembourgeois figurent parmi les premiers inscrits.
tB. D.
VÀ partir de 7 h, sur le site minier. Trois parcours cyclo : 40, 70 et 155 km ; trois VTT : 15, 35, 55 km. Inscription : 10 E pour les 155 km ; 5 E pour les autres parcours. Prix à 11 h 30 ; pasta party servie à 12 h 30.
> Le 1er juin, le club de Bruay-sur-l'Escaut organise son traditionnel cyclo du lundi de Pentecôte. Quatre parcours : 20, 30, 50, 80 km.
À partir de 7 h 30, salle polyvalente.